Fourni par Blogger.

Le Louvre Lens : un réel succès

Ça y est, le 29 Décembre 2012 le Louvre-Lens a accueilli son 100 000 ème visiteur, soit moins d’un mois après son inauguration le 4 Décembre 2012.

C’est pour nous l’occasion de nous arrêter sur ce musée atypique de par sa conception architecturale mais aussi de par la disposition des œuvres. Suivez le guide !


L’antenne du Louvre-Lens a été conçue par les architectes japonais Kazuyo Sejima et Ryue Nishizaya tous deux membres de l’agence Sanaa. 

Érigé sur l‘ancien puits de mine du carreau n°9 (appelé Saint-Théodore), le bâtiment se compose de 5 segments rectangulaires imbriqués les un aux autres et cohabitant avec les anciennes traces du complexe minier. L’ensemble se veut épuré de par ses lignes mais elles cachent une structure complexe extrêmement bien maîtrisée.

 Le verre prédomine, mais c’est l’aluminium qui est utilisé pour les parois de « La Galerie du temps », point d’orgue de l’exposition, afin de créer un éclat durable et n’exposer les œuvres qu’à une lumière zénithale.


© KAZUYO SEJIMA+RYUE NISHIZAWA/SANAA, TIM CULBERT+CELIA IMREY, CATHERINE MOSBACH / IWAN BAAN

Parlons justement un peu de cette galerie du temps, pas du point de vue des œuvres qu’elle abrite (ça nous le ferons dans un prochain article), mais de leur disposition.

En effet, grande différence avec le Louvre, c'est qu'ici les œuvres ne sont pas rassemblées par genre mais sont placées dans l’ordre chronologique !

 Ainsi le « classique » côtoie le « baroque » et la sculpture, la peinture, sur un espace ouvert de 120 m². On pourra dire que les grands esprits se rencontrent ! On arpente les allées par un parcours en zigzags déterminant le progrès non-linéaire de près de 2000 ans « d’art ».


© KAZUYO SEJIMA+RYUE NISHIZAWA/SANAA, TIM CULBERT+CELIA IMREY, CATHERINE MOSBACH / IWAN BAAN

Le Louvre-Lens s’inspire beaucoup du musée de Bilbao, tant par son aspect réhabilitation de vestiges industriels que par sa vocation à amener l’art et la culture.

Même si le musée est sujet à de nombreuses critiques (circulation et stationnement extrêmement difficile, le transfert d’œuvres du Louvre les rendant par conséquent inaccessible à Paris…) on ne peut que saluer l’initiative qui révèle une véritable prise de risque.

Le public nordiste a répondu présent à l’appel entre le 12 et le 29 Décembre 2012 et générer ainsi 100 000 entrées.

Il ne reste plus qu’à espérer que l’objectif, fixé par le directeur du Louvre-Lens Xavier Dectot, d’atteindre 500 000 visiteurs en 2013 sera lui aussi atteint et assurera la légitimité et la pérennité de ce musée pas comme les autres.

GDC


© KAZUYO SEJIMA+RYUE NISHIZAWA/SANAA, TIM CULBERT+CELIA IMREY, CATHERINE MOSBACH

Sources :
Lemonde
Rmc
Enregistrer un commentaire